Eglise Protestante Réformée Evangélique -Temple protestant du Gandouget Rotating Header Image

Notre histoire

Un bref aperçu de l’histoire de la naissance et du développement de l’Eglise réformée évangélique (ERE) de Saint-Quentin-en-Yvelines : un défi pour l’évangélisation des Villes Nouvelles.

Le premier culte de l’ERE de Saint-Quentin en Yvelines a eu lieu le 14 janvier 1990 à l’Hôtel Campanile à Plaisir les Gâtines. Evidemment le démarrage de cette nouvelle communauté a été précédé d’un travail de préparation depuis 2 ans au moins avec une équipe de pasteurs missionnaires de l’organisme « Mission To the World » (MTW), qui travaillaient, en relation avec l’Union nationale des Églises réformées évangéliques (UNEREI) par le moyen d’un Comité mixte MTW-UNEREI.


Les débuts

Cette préparation consistait en une étude démographique sur la banlieue Ouest avec le développement des Villes Nouvelles comme Saint-Quentin et l’arrivée du « techno centre Renault » et autres pôles de développement technologique. Le but de cette équipe de missionnaires (composée de cinq pasteurs) était d’implanter plusieurs nouvelles Églises réformées confessantes sur la région parisienne, l’Église de Saint-Quentin devant être la « mère » de plusieurs autres communautés par la suite.

La priorité a été de trouver un pasteur et des responsables français pour constituer un comité directeur (futur conseil presbytéral). Un jeune agriculteur, Gérard Bos, ayant effectué une formation à France pour Christ en Alsace, s’est présenté, étant intéressé par un travail pionnier d’implantation d’Église dans un contexte réformé évangélique.

Par ailleurs, plusieurs anciens membres de l’Église réformée évangélique de Paris, habitant dans la banlieue Ouest, se sont joints à la communauté naissante. Une autre priorité s’est imposée assez rapidement : trouver un local permanent. La salle de réunion de l’hôtel Campanile était parfois indisponible et les chambres servant à l’école du dimanche n’étaient pas tout à fait adaptées à l’activité. En mai 1991, un local commercial était trouvé à Voisins-le-Bretonneux. Il est réaménagé selon nos besoins, le loyer étant au prix normal du marché.


Un pasteur français (Gérard Bos)

L’année 1993 marquera un tournant dans la croissance de la nouvelle Église avec l’arrivée de plusieurs couples et familles venant d’un groupe interconfessionnel, « les hommes d’affaire du plein évangile », avec lequel les missionnaires étaient en relation. Ces personnes, parfois jeunes converties, étaient à la recherche d’une Église locale vivante et ont été attirées par le style jeune, ouvert et en même temps enraciné théologiquement de la communauté.

Assez rapidement les missionnaires ont dû rentrer aux Etats-Unis, certains sont revenus après un an de recherche de fonds, d’autres non. Le jeune pasteur français a poursuivi sa formation « sur le terrain » et a commencé des études par correspondance avec la Faculté d’Aix-en-Provence dans le but d’obtenir la licence.

Fin 1996, le bail du local commercial à Voisins-le-Bretonneux a été résilié par l’Église. Il devenait petit, mais était coûteux dans la perspective d’une recherche d’autonomie financière de l’Église locale. Après plusieurs mois de recherche, le conseil a trouvé un local sur la commune d’Elancourt, inoccupé depuis plusieurs années, 3 fois plus grand et 2 fois moins cher que le précédent. Le bail a été signé en juillet 1997. Des travaux ont été entrepris pour transformer cet ancien supermarché, abandonné, squatté et livré aux taggueurs, en lieu de culte. La Mairie d’Elancourt, favorable à notre arrivée dans ce quartier du Gandouget, a mis à notre disposition la salle de quartier en attendant notre installation dans le bâtiment à rénover.

En 1997, le dernier des missionnaires, fondateurs du poste de Saint-Quentin, est rentré définitivement aux Etats-Unis, le soutien financier continu par ailleurs, ainsi que l’aide en main d’œuvre pour les travaux du bâtiment. Nos frères et sœurs Hollandais de la GZB, par l’intermédiaire de M. Van Velzen, nous ont apporté également l’aide financière et matérielle pour les travaux qui se sont déroulé par tranches successives en fonction des finances et de la main d’œuvre disponible. La dernière tranche (le presbytère) a été terminée en 2005, juste avant l’arrivée du pasteur Marc Toureille et de sa famille.

Après le riche et long ministère du pasteur-pionnier Gérard Bos, l’année 2004/2005 a été une année de transition avec le pasteur intérimaire Yannick Imbert, nouvellement diplômé de la Faculté d’Aix en Provence. Depuis septembre 2005, l’arrivée du Pasteur Marc Toureille marque un retour à la croissance, au développement et à l’enracinement de l’Église de Saint-Quentin, avec un renforcement des liens avec les autres Églises de l’Union nationale de la région parisienne, comme du Sud de la France.

 

close window

Service Times & Directions

Weekend Masses in English

Saturday Morning: 8:00 am

Saturday Vigil: 4:30 pm

Sunday: 7:30 am, 9:00 am, 10:45 am,
12:30 pm, 5:30 pm

Weekend Masses In Español

Saturday Vigil: 6:15pm

Sunday: 9:00am, 7:15pm

Weekday Morning Masses

Monday, Tuesday, Thursday & Friday: 8:30 am

map
6654 Main Street
Wonderland, AK 45202
(513) 555-7856